Restons connectés

Devenir cavalier de jeunes chevaux

Public concerné, prérequis, nombre, CS ETJE

Public
 
Personne souhaitant se spécialiser dans l’éducation et le travail des jeunes équidés

Prérequis

•    l'obtention du Bac pro ou BPREA,
•    le galop 7,
•    des expériences en compétition équestre,
•    le permis B.
Une présélection est effectuée sur dossier. Le dossier comprend des informations administratives et des annexes :
•    lettre de motivation, CV ;
•    copie R/V de la carte d’identité ;
•    diplôme ou relevé de notes du plus haut diplôme obtenu ;
•    attestation de recensement et certificat JDC si effectuée.
La phase d’admission comprend :
•    un entretien de motivation,
•    des tests de positionnement écrits : français, mathématiques, anglais, hippologie,
•    la pratique à cheval : dressage et obstacle (75€)

Nombre

Le groupe est composé de 6 à 12 personnes.

Catégorie d’action, CS ETJE

(au sens de l’article L6313-1 du code du travail)

Action d’acquisition, d’entretien ou de perfectionnement des connaissances.

Objectifs, CS ETJC

A l’issue de la formation, le stagiaire sera capable de :

  • mettre en œuvre les techniques spécifiques d’éducation, de travail et de présentation du jeune équidé ;   
  • mettre en œuvre des techniques commerciales pour la valorisation du jeune équidé ;
  • assurer la gestion de l’activité.

Présentation générale, CS ETJE

(problématique, intérêt)

Le certificat de spécialisation est un diplôme d’Etat, de niveau IV, l’objectif étant de former des cavaliers confirmés au travail du jeune cheval.

Contenu et méthodes, CS ETJE

Programme détaillé :

•    gestion technico-économique de l’activité,
•    bilan sanitaire du jeune équidé,
•    techniques de débourrage,
•    travail à pied et monté du jeune équidé,
•    commercialisation du jeune équidé,
•    anglais professionnel,
•    coût d’exploitation d’un cheval,
•    les cours peuvent s’adapter aux besoins que les jeunes en formation expriment.

Moyens pédagogiques :

•    stage à l’école Blondeau,
•    stage pratique longues rênes,
•    initiation à la maréchalerie,
•    équitation encadrée par Sandrine KAHN et Jean-Pierre BONNEAU,
•    interventions : droit équin : les contrats : d’exploitation, de vente, de pension, la visite d’achat. Chambre d’agriculture : installation en agriculture.
•    voyage d’études aux Pays Bas,
•    organisation d’une vente de chevaux SHF,
•    formation et passage du permis C (poids lourd) et du permis BE (van+ 750 kg).

Le stage en entreprise

L’entreprise d’accueil doit être une écurie de valorisation de jeunes chevaux, de concours où l’activité principale du stagiaire ou salarié sera de travailler les chevaux présents, plus particulièrement ceux de trois à six ans.
Il devra en outre, assister son maître de stage lors des périodes de débourrage.
Ce développement de compétences équestres devra, dans la mesure du possible, être concrétisé par des sorties en épreuves jeunes chevaux et/ou chevaux plus âgés.
Enfin, pour bien maîtriser tous les aspects de la gestion technique d’une écurie, le stagiaire sera à même d’effectuer les taches d’entretien des écuries, des aires de travail des chevaux, les soins aux chevaux dans leur ensemble (courants et plus spécifiques).