Restons connectés

Groom – garçon de voyage - le métier

Que fait-il ?
Le groom, le garçon de voyage assure :

  • la préparation des équidés et du matériel pour le transport,
  • l'embarquement et le débarquement des chevaux
  • le pansage et toilettage du cheval,
  • des soins spécifiques à tel ou tel cheval,
  • l’entretien du matériel des équidés
  • éventuellement  le transport,
  • l’échauffement de la cavalerie
  • le retour au calme des chevaux avant et après l’épreuve de compétition

Comment travaille-t-il ?
Le groom, (garçon de voyage) travaille dans une écurie de compétition de très haut niveau et se déplace en saison de concours dont les week-end : horaires et jours de travail soumis à grande amplitude. Groom est aussi un métier féminin.
Quelles compétences a-t-il ?

  • organisation : logistique liée aux transports
  • hygiène
  • anglais souhaité
  • grande disponibilité

Quelles perspectives d’emploi ?
selon classement FNC : stable

Les plus

Avoir le certificat de capacité professionnelle pour le transport d’animaux vivants (CAPTAV) (juste à demander après un bac pro CGEH) (1)

Avoir le permis BE (véhicule de catégorie B attelé d'une remorque de plus de 750 kg)
Quelle formation à la MFR de Bournezeau ?

Puis

également : permis C + Certificat d’Aptitude Professionnelle au Transport des Animaux Vivants (CAPTAV)

Explication en vidéo

Garçon de voyage sur equiressources.fr

Sur les routes ou les champs de courses, au contact permanent des chevaux, le garçon de voyage veille au bien-être des animaux dont il a la charge.

Il est responsable de l’organisation des déplacements, des bonnes conditions de transport et d’accueil des chevaux.

Fonctions occupées

  • Préparation et réalisation du convoyage.
  • Surveillance des conditions de transport, d’accueil et d’hébergement.
  • Toilettage et préparation des chevaux avant la course.
  • Par délégation de l’entraîneur, il peut également s’occuper des formalités administratives.

Compétences et qualités requises

  • Connaissance des règles de sécurité et du droit du transport d’animaux.
  • Disponibilité et sens des responsabilités.
  • Sens de l’organisation et des démarches administratives.
  • Maîtrise de l’anglais souhaitable (déplacements à l’étranger).

Domaines d'activité

  • Courses Trot Galop

Evolutions possibles

  • Premier garçon et responsable d'écurie.
  • Groom dans le domaine du sport.   

Formations

Bon à savoir

PERMIS DE CONDUIRE: indispensable en fonction des véhicules utilisés avec un agrément de convoyeur d’équidés vivants (CAPTAV).

FORMATION: accessible à partir de la 3e.

VOLUME D’EMPLOI: les employeurs utilisent souvent indifféremment l’appellation «groom» ou «garçon de voyage» pour la même fonction. Pour ces deux métiers le nombre de postes s’élevait en 2010 à environ 1400.

SALAIRE: 1370,50€ mensuel brut selon la convention collective.

CONVENTION COLLECTIVE: établissement d’entraînement de chevaux de course au galop du 20 décembre 1990. Établissement d’entraînement de chevaux de course au trot du 9 janvier 1979.

Expérience

Garçon de cour ou cavalier d'entraînement dans le cadre d'une reconversion professionnelle.

Groom sur equiressources.fr

Il travaille dans une écurie de compétition et se déplace pour accompagner les chevaux en compétition.

L’activité est liée à la saison de concours.

Les jours sont ceux des compétitions : week-end, jours fériés et les horaires sont soumis à de grandes amplitudes.

Fonctions occupées

Un groom a pour mission:

  • la préparation des équidés et du matériel pour le transport,
  • l'embarquement et le débarquement des équidés,
  • le pansage et le toilettage des chevaux,
  • les soins spécifiques aux équidés et entretien du matériel.
  • En fonction des besoins, le groom peut participer à l’échauffement et au retour au calme avant ou après les efforts. Il peut également assurer le transport des chevaux.

Compétences et qualités requises

  • Organisation
  • Logistique
  • Hygiène
  • Si déplacements à l’étranger : Langue (anglais)

Domaines d'activité

  • Sport équestre

Tendance

  • Jeune et féminin.

Formations

Bon à savoir

Aucune formation n'est obligatoire. Plusieurs publics peuvent accéder à ce métier:

  • cavaliers de bon niveau
  • BPA « option hippique », spécialité palefrenier hautement qualifié,
  • BEPA entraînement du cheval de compétition (sport)

S’il assure le transport des équidés, il doit posséder les permis nécessaires et être titulaire du certificat d'aptitude professionnelle au transport des animaux vivants «CAPTAV», obligatoire.

Le métier de groom en vidéo

(1) Transport d'Animaux Vivants

Depuis le 5 janvier 2008, en vertu de la réglementation européenne (Règlement (CE)1/2005), toute personne effectuant, pour son compte ou pour le compte d’un tiers, un transport d’animaux vivants vertébrés (mammifères, oiseaux, poissons, etc.…) doit être titulaire d’une autorisation.
Cette autorisation se décompose en 3 points :
- le chauffeur doit savoir transporter des animaux : il doit être titulaire du CAPTAV.
- les moyens de transport doivent être agrées pour pouvoir transporter des animaux.
- Un engagement de l'exploitation.

Cette réglementation s'applique pour des transports d'animaux effectués dans le cadre d’une activité économique.
L’activité est interprétée au sens large et peut résulter du transport lui-même ou de sa finalité (vente d’animaux, transactions diverses, conduite à l’abattoir ou en centre de rassemblement).

Elle ne s'applique pas, même s'il est réalisé dans le cadre d'une activité économique, si le transport :
- se fait sur une distance inférieure à 65 km
- est effectué par les éleveurs, avec leurs propres véhicules en vue de la transhumance
- ne concerne qu'un seul animal.

Cependant cette dérogation ne dispense pas le respect des principes généraux, concernant notamment l'aptitude des animaux au voyage et la conformité des moyens de transport.

En conséquence sont concernés les négociants et les transporteurs spécialisés, mais aussi les éleveurs transportant en même temps plus d’un animal vers un abattoir ou vers tout autre lieu de transaction (marché, foire, centre de rassemblement etc..).
        .
Depuis le 1er janvier 2002, tout convoyeur d'animaux vivants doit être qualifié. Les convoyeurs doivent être titulaires, dans le cadre des transports soumis à autorisation, du Certificat d'Aptitude Professionnelle pour le Transport d'Animaux Vivants ou CAPTAV

La délivrance du CAPTAV est faite si le transporteur rempli l’une de ses
3 conditions :

- Détention d’un diplôme, titre ou certificat figurant sur la liste prévue dans l’arrêté modifié du 17 juillet 2000
- Suivi d’une formation dans un centre de formation agréé
- Reconnaissance d’une expérience professionnelle de 5 ans

 

Partager sur Facebook