Restons connectés

Jockey ou driver

Que fait-il ?
Le Jockey (ou driver) monte ou drive lors des réunions de course pour des propriétaires différents (5 à 6 par jour), soit au trot (attelé ou monté), soit au galop (plat ou obstacle).  C’est un métier qui se féminise.
Comment travaille-t-il ?
Le Jockey (ou driver) dispute les courses sur les hippodromes et se déplace en fonction des épreuves qui ont lieu l’après midi ou en soirée, en semaine ou le week-end. Il assure souvent le travail de cavalier d’entrainement le matin. Jockey est une activité à durée d’exercice limitée car à risque (surtout à l’obstacle) : reconversion possible comme 1er garçon ou entraineur.
Quelles compétences a-t-il ?

  • organisation
  • sécurité
  • restriction de taille et poids au galop
  • très bon mental
  • adaptabilité importante et grande disponibilité vu la mobilité géographique
  • sens de la course

Quelles perspectives d’emploi ?
selon classement FNC :  en hausse
Quelle formation à la MFR de Bournezeau ?

poursuite d’études : CAPA lad-jockey, lad-driver ou BEPA entraînement du cheval de compétition. Licence de jockey-driver obligatoire.

Jockey ou driver sur equiressources.fr

Sur les champs de courses à Paris, en province ou à l’étranger, le jockey ou driver tente de conduire à la victoire les chevaux qui lui sont confiés par leurs propriétaires.

Il monte (galopeurs ou trotteurs montés) ou conduit le sulky (trotteurs attelés), par tous les temps, tous les jours de la semaine et très souvent le week-end.

La majorité des jockeys professionnels sont également cavaliers d’entraînement le matin.

Fonctions occupées

  • Monte les chevaux le matin, monte ou drive en course, l’après-midi et le week-end.
  • Se déplace beaucoup pour rejoindre les divers lieux de réunion.

Compétences et qualités requises

  • Excellente condition physique.
  • Restriction de taille et de poids pour le galop.
  • Acceptation du risque (surtout à l’obstacle).
  • Mental de gagnant et sens de la course.
  • Grande disponibilité.

Domaines d'activité

  • Courses Trot Galop

Evolutions possibles

  • Entraîneur
  • Responsable d'une écurie de courses.
  • Garçon de voyage.
  • Courtier.

Tendance

  • Métier qui se féminise.

Formations

Bon à savoir

FORMATION: accessible à partir de la 3e

VOLUME D’EMPLOI: environ 650 jockeys professionnels de galop.

SALAIRE: salaire des cavaliers d’entraînement auquel vient s’ajouter un pourcentage sur les gains du cheval en course (5 à 10% du montant des gains).

Expérience

Les jockeys ou drivers ont fait leurs armes en tant que cavalier d'entraînement dans une écurie de course. Seuls les meilleurs parviendront à faire une carrière de compétiteur.

Partager sur Facebook