Restons connectés

Palefrenier

Le palefrenier est le soigneur quotidien des chevaux de selle, de trait, de sport ou des reproducteurs, étalons et juments. Il nourrit les animaux en dosant les rations journalières dont il connaît la valeur nutritive.

Description du métier de palefrenier
Le palefrenier assure tous les soins quotidiens des chevaux. Il réalise le pansage, effectue la tonte et le toilettage, de la crinière à la queue. Il examine l’état des sabots et des fers, nettoie les premiers avec un cure-pied.

En cas de besoin, c’est lui qui retire un fer mal posé ou qui risque de se détacher et de blesser l’animal.

Le palefrenier sort le cheval de son box (stalle) avec une longe pour le promener. Très fréquemment c’est lui qui le monte pour l’exercice quotidien.

Le palefrenier selle et desselle le cheval et s’occupe de l’entretien des équipements : selle, harnais, courroie, couverture. Il veille au comportement de l’animal et à ses problèmes de santé dont il est le plus souvent le premier à s’apercevoir : boiterie, blessure.

Le palefrenier est capable d’effectuer les premiers soins : prise de température, observation de l’œil, traitements simples, en cas d’hémorragie par exemple. Lorsque qu’une jument met bas ou doit opérer, il assiste le vétérinaire.

Le palefrenier-soigneur travaille dans un haras, un centre équestre, pour une écurie de compétition ou un éleveur privé. Il est en relation avec le public.

Le palefrenier-soigneur assure l’entretien des écuries, nettoyage, rangement, désinfection, litière et surveille la température et la ventilation des lieux, l’état des abreuvoirs et des clôtures.

L’entretien de la pâture, des paddocks et du manège d’un centre équestre lui incombe également.

Le travail du palefrenier commence à l’aube, (souvent en plein air), y compris les dimanches et jours fériés s’il est de service.

Explication en vidéo

Palefrenier soigneur sur equiressources.fr

Le palefrenier travaille dans les écuries.

Il nourrit les chevaux, assure l’entretien des litières et la propreté de l’établissement.

Au contact quotidien des chevaux, il signale au responsable de sa structure tout comportement ou situation anormal.

Ses fonctions varient selon qu’il travaille dans un élevage, un centre équestre ou une écurie de courses.

Fonctions occupées

  • Entretient les litières.
  • Donne la nourriture et prodigue les soins des chevaux.
  • Assure la propreté de l’établissement (abords, espaces verts).
  • Peut être amené à sortir les chevaux au paddock, à les longer et même parfois à les monter.

Compétences et qualités requises

  • Connaissance du cheval.
  • Bonne condition physique.
  • Manipulation d’engins agricoles.

Domaines d'activité

  • Centre équestre,
  • Courses Trot Galop,
  • Sport équestre,
  • Tourisme / Spectacle / Environnement

Evolutions possibles

Si le candidat dispose d'un diplôme (agricole, par exemple) ou d'une compétence équestre et d'une bonne expérience des chevaux, il peut évoluer vers des postes de cavalier soigneur, groom, responsable d'écurie et, dans les courses, garçon de voyage ou premier garçon.

Formations

  • CAPA Soigneur d'équidés

Bon à savoir

FORMATION: accessible à partir de la 3e.

VOLUME D’EMPLOI: environ 11­000 postes en 2010 tous secteurs confondus. Un poste de palefrenier ou de cavalier soigneur peut être un bon moyen d’entrer dans la filière «équine» afin d’y évoluer ensuite, avec un diplôme de niveau Bac ou davantage.

CONVENTION COLLECTIVE: convention collective des centres équestres.

SALAIRE mensuel brut selon la convention: 1346,83€.

Expérience

Aucune expérience n'est nécessaire.

Partager sur Facebook